Edito

Edito - CNPGO

 

 

Pour rester informé(e) en temps réel

 

 

 

Je vous remercie très sincèrement de m'avoir élu Président du CNPGO en 2015-2016.

Beaucoup de missions attendent le CNPGO en 2016, pour diffuser les avis consensuels de la profession et élaborer des listes d'experts dans tous les domaines de la spécialité de gynécologie ou d'obstétrique.

Le CNPGO s'est doté en 2015 d'un conseil scientifique, et a mis en place trois groupes de travail (Groupe de travail sur les experts, Groupe de travail sur l'avenir de la profession, et Groupe de travail sur le Développement Professionnel Continu).

L'année 2016 démarre avec les risques liés à l'épidémie de virus ZIKA et femme enceinte ou en âge de procréer. Le CNPGO fournit là son premier travail consultatif de toutes les instances qui le composent.

Souhaitons à tous les Gynécologues Médicaux et à tous les Gynécologues-Obstétriciens une année riche en progrès avec le CNPGO.

 

Bertrand De Rochambeau

Message de la présidente sortante

Message de la présidente sortante - CNPGO

 

 

 

 

 

 

Je vous remercie très sincèrement de m'avoir élue 1ère Présidente du CNPGO et ainsi de m'accorder votre confiance. J'en suis très honorée ainsi que la gynécologie médicale française  que je représente au sein de la FNCGM que je préside.

Ce message est fort et je le reçois comme une valeur ajoutée aux réunions multiples qui ont permis la création du CNPGO avec à l'origine le CNGOF en la personne du Pr Francis Puech, la SFG en la personne du Dr David Serfaty, et la FNCGM en la personne du Dr Brigitte Letombe.

À tous trois je rends hommage pour leur ténacité et leur clairvoyance et j'ai bien sûr une pensée toute amicale pour le Dr Clara Pelissier notre doyenne et pour le Pr Bernard Hedon, Président jusque là du CNPGO naissant. La FSM nous a accompagnés avec perspicacité et je l'en remercie.

Il faudra nous tourner vers l'avenir de nos métiers si complémentaires, encourager et valoriser nos responsabilités, intégrer la modernité de la décennie à nos pratiques, trouver l'équilibre avec les professionnels de la santé de la femme et de l'enfant et surtout garder le cap de notre humanisme.

 

Michèle Scheffler

ZIKA & grossesse